Le Kiosque: Jettou provoque une situation de blocage au parlement

0
25

Assabah:

 

– Parlement: Jettou provoque une situation de blocage. L’absence de Driss jettou, Premier président de la Cour des comptes, à la réunion de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme, jeudi à la Chambre des représentants, a provoqué un blocage des travaux de la commission, dont les membres se sont rebiffés contre le refus de Jettou de venir présenter le projet du budget de la Cour. Pour motiver son absence, Jettou s’est basé sur une décision du Conseil constitutionnel qui avait souligné que “la commission de justice est habilité à examiner le budget de la Cour des comptes mais sans que cela ne signifie que son président doive comparaitre devant la commission”.

 

– Défaillances dans le projet de loi organique relatif à l’organisation et à la gestion des travaux du gouvernement. Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et l’Instance centrale de prévention de la corruption ont critiqué l’absence des dispositions confortant la transparence et le droit d’accès à l’information dans le projet de loi organique relatif à l’organisation et la gestion des travaux du gouvernement et à la situation juridique de ses membres. Les deux instances ont précisé, dans une note, que ce texte législatif manque de dispositions contraignant le gouvernement à se conformer à la transparence dans la gestion de ses travaux suivant les exigences du droit d’accès à l’information. 

 

Al Massae:

 

– Des sources du PPS ont indiqué que le conclave tenu mercredi par le parti du livre à Bouznika a constitué une occasion pour évaluer l’action des dirigeants du parti et son expérience au sein du gouvernement.

 

– Des sources informées indiquent que Mustapha Bakkoury et Iliyas El Omari, respectivement secrétaire général et président de la commission des élections du PAM, en compagnie des membres du bureau politique du parti, tentent de concocter un accord entre Abdellatif Ouahbi et Ahmed Thami, candidats à la présidence de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants.

READ  El Ouardi: La vigilance épidémiologique, une priorité du ministère

 

– Le gouvernement arrête des mesures pour protéger Maghreb Steel de la faillite. Ayant déposé plainte contre les importations de tôles d’acier laminées à chaud, originaires de la Turquie et de l’union européenne, le ministère chargé du Commerce extérieur vient d’établir provisoirement l’existence d’un dumping.

 

Sahifat Annas:

 

– Des hauts fonctionnaires exploitent 4.000 véhicules de service pour une valeur de 30 milliards de centimes. Ces fonctionnaires bénéficient des indemnités de transport et exploitent les voitures de fonction. Le réseau marocain pour la protection des biens publics a réclamé une enquête.

 

– Rachida Ahfoud, présidente de la Chambre sociale à la cour d’appel de Casablanca et de l’Association marocaine des juges, a déclaré que certains articles des deux projets de lois organiques relatifs au statut des magistrats et au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire “sont inconstitutionnels”, faisant remarquer que les associations judiciaires comptent saisir le ministre de la Justice et des libertés pour lui fournir leurs propositions définitives. Elle a également demandé la mise en application du principe de la parité dans la représentativité de ce Conseil. 

 

Al Ahdath Al Maghribia:

 

– Jettou boycotte la séance réservée à la discussion du budget de la Cour des comptes. La séance, qui était destinée à la présentation du budget de la Cour des comptes à la Chambre des représentants, n’a pas pu avoir lieu à cause de l’absence de Driss Jettou, Premier président de la Cour des comptes. L’absence de Jettou a suscité la réprobation des députés de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme, jugeant cet acte moins qu’un mépris de l’institution parlementaire qu’une absence au débat sur les comptes de la Cour. 

 

Al Khabar:

 

– Dans une conférence jeudi à Casablanca, Adil Douiri, président de l’alliance des économistes istiqlaliens, a démenti que les ministres istiqlaliens, qui avaient démissionné du gouvernement, aient participé à l’élaboration du projet de loi de Finances 2014, qu’il a qualifié de “creux”.

 

– Autorisation pour les concours: Belmokhtar attise le feu de la confrontation avec les syndicats. Des professeurs ont observé des sit-in devant des délégations du ministère de l’Education nationale en signe de protestation contre des décision orales du ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, leur empêchant de passer le concours d’accès à l’enseignement supérieur et aux centres de formation.

READ  Le besoin de liquidité des banques s'élève à plus de 28 MMDH en juillet (Bank Al-Maghrib)

 

– Le CESE dévoile une feuille de route pour le développement des provinces du sud. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a dévoilé le contenu du rapport du nouveau modèle de développement régional pour les provinces du sud, axé sur quatre principes majeurs, à savoir le développement humain intégré et durable, la participation de la population locale aux étapes d’élaboration et de mise en œuvre des programmes de développement dans la région, le respect des droits de l’Homme et le soutien de l’Etat dans son rôle de régulateur et garant de l’application de la loi.

 

Akhbar Al Yaoum Al Maghribia:

 

– Les députés refusent de discuter le budget de la Cour des comptes en l’absence de Jettou. Après deux heures d’échanges et de protestation, la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme à la Chambre des représentants a reporté le débat sur le budget relatif à la Cour des comptes au titre de l’année 2014 en raison de l’absence du président de la Cour des comptes, Driss Jettou. Pour motiver son absence, Jettou s’est basé sur une décision du Conseil constitutionnel qui avait souligné que “la commission de justice est habilité à examiner le budget de la Cour des comptes mais sans que cela ne signifie que son président doive comparaitre devant la commission”.

 

– Recommandations “audacieuses” du CESE sur le Sahara. Un rapport final sur le nouveau modèle de développement régional pour les provinces du sud a révélé des surprises inouïes. Le rapport a recommandé la nécessité de passer d’une économie de rente à un cadre qui encourage l’investissement et mis l’accent sur l’impératif de reconsidérer et renouveler le système des réseaux de solidarité sociale en vue de cibler, le mieux possible, les personnes nécessiteuses et les plus vulnérables.

READ  Référendum 1er juillet: Mise en place de plus de 800 bureaux de vote à Fès

 

Annahar Al Maghribia:

 

– Polémique autour de l’inconstitutionnalité de la commission de la justice à la Chambre des représentants. Plusieurs députés ont soulevé l’inconstitutionnalité de la présidence par Mohamed Hanine, du groupe du RNI, de la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme qui devrait, selon eux, revenir à un parlementaire des groupes de l’opposition et non à un parti au gouvernement.

 

– Le Maroc, un pays d’accueil des Français. Le Maroc est devenu un pays d’accueil pour les Français à la recherche d’une nouvelle vie. Le nombre de Français, établis au Maroc, augmente annuellement de 5%, s’élevant à 55.000 personnes, selon le quotidien “Le Point”.

 

 

L’Economiste:  

 

– Sahara: riposte royale. Le discours royal, à l’occasion du 38e anniversaire de la Marche verte, a été clair et direct. Le Souverain a dévoilé les manœuvres des adversaires qui tentent d’instrumentaliser les droits de l’Homme contre le Maroc. Ceux-ci exploitent leurs positions dans des organisations internationales pour élaborer des rapports déformant les réalités.

 

– Tourisme/Coupe budgétaire: les députés montent au créneau. Crise économique et saison estivale coïncidant avec Ramadan… visiblement, ces facteurs n’ont eu aucun impact négatif sur le tourisme national. C’est du moins ce qui ressort du bilan touristique des huit premiers mois de 2013, dressé par Lahcen Hadadd devant la Commission des secteurs productifs de la Chambre des représentants.

 

– AT en douane: nouvelles règles pour l’équipement. Les entreprises exportatrices pourraient facilement se débarrasser de vieux équipements, importés sous le régime de l’admission temporaire. Le projet de loi de Finances 2014 prévoit de dédouaner ce matériel à a valeur résiduelle. Cette mesure, qui apporte un changement de taille, permettra d’apurer 20.000 comptes ouverts auprès de la Douane. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here