Taxe sur les billets d’avion: Haddad s’explique

0
24

Le ministre du Tourisme qui répondait à une question orale à la Chambre des Conseillers sur “la vision stratégique du secteur du Tourisme”, a rappelé que l’allocation des recettes de cette taxe se fera équitablement (50%/50%) entre l’Office National Marocain du Tourisme et le Fonds d’Appui à la Cohésion Sociale.

M. Haddad a indiqué que cette taxe, qui n’aura pas d’effet rétroactif sur les réservations déjà effectuées, devra mobiliser des ressources financières fixes pour l’ONMT qui devront atteindre selon les estimations préliminaires quelque 800 millions DHS et qui seront ajoutées dans le budget de l’Office (300 millions DHS), ajoutant que ces moyens financiers vont permettre à l’Office de programmer ses plans de promotion du tourisme sur une période de plus d’une année et d’ouvrir de nouvelles représentations à travers les marchés internationaux.

READ  Indexation des prix du carburant: une deuxième hausse prévue

La valeur de cette taxe qui avait été approuvée par le parlement, mercredi dernier, sur proposition du ministre du tourisme, a été fixée à “100 dirhams pour la classe économique et à 400 dirhams pour la première classe et la classe des affaires, sachant que les sociétés de transport aérien sont redevables auprès de l’Etat et sont tenues de lui verser les sommes collectées auprès de ses clients”, rappelle-t-on.

READ  Mondiaux-2011: Les athlètes marocains qui s'étaient qualifiés aux phases finales du championnat du monde depuis 1983

Le ministre a, d’autre part, rappelé le caractère stratégique du secteur du Tourisme, le troisième au niveau de l’attraction de l’investissement outre sa contribution de 10 pc dans le PIB et le secteur de l’emploi avec 500.000 postes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here